Schéma_mot_sophrologie.jpg

Les origines de la Sophrologie...

La sophrologie a été fondée en 1960 par le Professeur Alfonso CAYCEDO (1932-2017), neuropsychiatre colombien d’origine basque espagnole. Il crée une méthode qui développe les capacités de restructuration de chacun, tournée résolument  vers les ressources disponibles chez chaque individu. Tout au long de sa vie, le Professeur CAYCEDO ne cessera de faire évoluer sa méthode pas à pas, faisant corps avec ses découvertes sur le fonctionnement de la conscience, prenant le temps de les valider, construisant sans répit un outil adapté à son temps et résolument engagé dans la voie contemporaine.

La sophrologie répond à 4 principes fondamentaux  :

  • L’intégration du schéma corporel comme réalité vécue,

  • L’action positive,

  • La réalité objective,

  • L’adaptabilité.

Employée dans ses débuts essentiellement en thérapie médicale, la sophrologie devient sociale révélant un important potentiel dans le développement de la personne. Elle ne se substitue pas à une prise en charge médicale et thérapeutique. Au fil du temps, elle confirme sa place dans la prophylaxie (prévention et promotion de la santé).

Au contraire de l’hypnose axé sur le problème et nécessitant l’intervention du thérapeute, la sophrologie est un accompagnement centré sur la personne. Pédagogie de la transmission, elle développe l’appropriation des techniques pour une pratique rapidement autonome qui peut s’inscrire au quotidien dans une hygiène de vie.

L’objectif de la relaxation est de permettre à terme le réflexe de relaxation dans toutes les situations de la vie habituelle (au travail, dans les transports, au milieu d’autres personnes…) et en particulier dans les environnements agressifs pour la personne.

De la relaxation dynamique à la sophrologie....

La relaxation dynamique est le processus central de l'entraînement sophrologique. Composée de 12 degrés, elle déroule toute la méthodologie sophrologique. A chaque degré sont associées des techniques spécifiques et des exercices à pratiquer en fonction de l'objectif recherché. Cet ensemble constitue le matériel fondamental des sophrologues, et leur art est de l'adapter aux différentes situations qui se présentent à eux.

Il s’agit d’un travail actif de la personne sur sa conscience lui permettant l’exploration de ses possibilités. Après avoir appris à éliminer les tensions musculaires, la personne s’entraîne à des techniques mentales qui permettent l’évacuation des pensées parasites et négatives, l’augmentation de la concentration et le renforcement de la pensée positive.

Cet apprentissage potentialise les ressources corporelles et mentales de la personne et constitue une méthode privilégiée d’entraînement anti-stress. 

Le nombre de séance varie en fonction de la situation et des besoins de chacun. Généralement 5 à 8 séances d’une heure guidées par un sophrologue, sont suffisantes pour devenir autonome dans la réalisation des exercices et techniques. Le travail d’entraînement entre deux rendez-vous est la clé de la réussite. Un enregistrement de la séance vous est remis facilitant cet entraînement.